frances

Quelques livres lus en février... LA BD Frances dont j'adore les dessins, l'univers crayonné, la force du personnage principal, la petite Frances et les autres qui gravitent autour d'elle, la tante, le père... Une très belle BD dans tous les sens du terme rééditée en 1 seul tome. L'histoire se déroule en Suède et on cherche avec Frances à comprendre son histoire et l'histoire de sa famille suite au décès de son père. 

HELLGREN, Joanna. Frances. Cambourakis, 2013.

Le rapport de Brodeck, roman de 2007 que je n'avais jamais lu malgré les nombreuses bonnes critiques. J'ai aimé, je me suis accrochée car les faits sont rudes. Une grande place à l'implicite, le lecteur doit déduire... A la demande du maire, Brodeck, survivant des camps de concentration - les scènes de souvenir sont très dures, la perte de l'humanité y est centrale-, est chargé d'écrire un rapport pour "excuser" l'acte des autres villageois, le meurtre de l'Anderer, un étranger venu dans le village passer quelques mois. Un roman scotchant, dénonçant la fureur, la bêtise humaine, il m'a glacée. 

CLAUDEL, Philippe. Le rapport de Brodeck. Stock, 2007.

Les notes d'Annie Ernaux, livre trouvé chez Emmaüs. Comme un journal de ses idées d'écriture, des difficultés rencontrées... J'aime Annie Ernaux mais je préfère lire ses livres terminés ! J'ai trouvé peu d'intérêt à cette lecture.

ERNAUX, Annie. L'Atelier noir. Editions des Busclats, 2011.

L'Odeur humaine lu à Budapest et prêté par Malika : témoignage d'un écrivain juif hongrois publié en 1945. J'ai eu du mal comme j'ai toujours beaucoup de mal avec la "littérature des camps" comme on dit. Autant les faits racontés sont hautement intéressants pour le devoir de mémoire et salvateurs pour leurs auteurs, autant l'écriture est ici selon moi hachée, déconstruite. Un roman - comme celui de Claudel par exemple ou le roman de Julie Orringer - m'en apprend davantage pour comprendre l'Histoire.

SZEP, Ernö. L'odeur humaine. Cambourakis, 2010.