livres1 (2)

Le Dieu du carnage de Yasmina Reza. Gros coup de coeur pour cette pièce où l'auteure nous livre une comédie douce-amère sur la nature humaine. Suite à une altercation entre leurs enfants, les parents tentent une réconciliation puis ne peuvent s'empêcher dévoiler leur vraie nature et deviennent violents. Autant j'ai aimé la pièce, autant je n'ai pas apprécié l'adaptation de Roman Polanski avec des acteurs que j'aime pourtant beaucoup mais je ne suis pas une adepte de la mise en scène au cinéma, des huits-clos à l'écran...

REZA, Yasmina. Le Dieu du carnage. Albin Michel, 2010.

Le témoignage de la petite soeur Scholl qui revient en 1953 sur la montée du nazisme et l'implication de sa soeur et de son frère dans la résistance allemande. On connaît tous l'histoire terrible de Sophie Scholl mais je ne me lasse pas de lire et relire leur tragique histoire.

SCHOLL, Inge. La Rose blanche. Les Editions de Minuit, 2012.

Trouvé chez Emmaüs, ce beau manga pour adulte se lit d'une traite. J'ai beaucoup beaucoup aimé l'atmosphère, la douceur des dessins. Proche des mangas de Nananan, il en ressort beaucoup d'émotions. L'héroïne d'une trentaine d'années, mariée depuis plusieurs années, est confrontée à la disparition de son mari depuis quelques mois. Aucun indice, rien. Elle tente de continuer à vivre jusqu'à ce qu'une amie lui conseille de prendre un détective. Elle va apprendre beaucoup de choses sur son mari et sur elle-même. A lire !

TOYODA, Tetsuya. Undercurrent. Kana, 2008.