sean

Bud, le petit garçon narrateur, est le voisin de Sean Hopper. Et Sean Hopper le terrorise, lui et tout le village de Springfield. C'est un homme cruel qui prend plaisir à tuer les bêtes à l'abattoir, un homme ignoble qui ne prend pas soin de sa femme, la douce Bonnie et un vrai ivrogne qui prend sa voiture et fonce... Tout le monde sait qu'il arrivera malheur un jour. Ils n'ont pas peur pour lui mais pour celui qui se trouvera en face. Un jour, Bonnie n'en peut plus et elle part... Sean s'enfonce encore davantage et est victime d'un grave accident. Il frôle la mort et au réveil, il comprend qu'il a changé, qu'il n'est plus le même homme... Ce roman est une belle surprise, j'ai adoré ! Ce Sean Hopper m'a vraiment fait peur, j'ai pensé à Joe l'Indien dans Tom Sayer. Et ce petit Bud en quête d'affection, si solitaire. Deux êtres perdus... Un roman passionnant, différent. L'écriture de Martine Pouchain qui est si abrupte a fini par me plaire et me convaincre. Dès la 4ème.

POUCHAIN, Martine. La Ballade de Sean Hopper. Sarbacane, Exprim', 2011.

gorille

Un roman pour fin primaire-début collège adorable et très drôle. La petite Jonna a 9 ans et elle a toujours vécu à l'orphelinat des Mimosas. Tous les enfants rêvent d'être adoptés par une belle maman jolie et douce. Alors quand le gorille débarque avec sa vieille voiture, ses poils partout et son look impossible et qu'en plus c'est sur Jonna qu'elle craque, c'est l'horreur ! Mais finalement, il ne faut pas se fier aux apparences car pour Jonna, c'est une sacrée chance et elle va bien finir par s'en rendre compte !

NILSSON, Frida. Ma Mère est un gorille (et alors?). Bayard, 2011.